Article tiré de « L’EPERON » – Tour des régions Sud-Est

Nous remercions Jocelyne Alligier et le magazine L’EPERON pour cet article sur l’entreprise, notre challenge, ainsi que les cavaliers Macel. En vous souhaitant une bonne lecture !

MACEL – Le challenge du demi-siècle pour le fabricant de selles

« Créé en 1968 à Deauville par Philippe Guillot de Suduiraut, la marque Macel incarne le savoir-faire français en matière de fabrication de selles. En 2008, la société a été reprise par Patrick Fesquet, qui avait lui-même fait ses classes dans la maison, tout d’abord comme apprenti dès 1987.
« Je suis menuisier de formation, mais dans les années 80, il n’y avait pas beaucoup de perspectives, indique dernier. Comme je suis Normand, j’ai eu l’opportunité de faire une reconversion dans l’entreprise Macel à Deauville. Le travail du cuir m’a tout de suite plu et j’ai progressé dans la maison pour devenir chef d’atelier. J’ai quitté Macel en 1993 pour suivre Luc Childeric qui, après avoir été commercial, avait décidé de créer sa propre marque. J’ai travaillé avec lui pendant quatorze ans, formant notamment son personnel. Mais je n’avais pas la possibilité de m’associer avec lui. Quand j’ai su que Macel était à vendre, j’ai fait une proposition d’achat qui s’est concrétisée en décembre 2008. L’atelier est installé à Saint-Marcellin-en-Forez, dans l’agglomération de Saint-Etienne, et tout est fait ici. Nous sommes neuf, en comptant les commerciaux, dans 300 m², et nous avons des projets d’agrandissement. En dix ans, le chiffre d’affaires a bien évolué, autour de 400 000€, avec 70% réalisés à l’export, notamment aux Etats-Unis, au Mexique, en Corée et bien sûr en Europe. Tout en garantissant la qualité de nos produits et le 100% Made in France, nous avons relogés nos modèles pour nous adapter aux tendances commerciales. »

En 2017, l’arrivée dans la société de Johan Brenier comme commercial sur le sud-est fait partie de ce développement de Macel. Pour être présente sur les terrains de compétitions, l’enseigne a créé le challenge « Macel à Arnas« , disputé sur six concours. Le coup d’envoi a été donné à Champburcy (69) début mars et Sauvageonne (69) fermera le circuit, avec la finale lors du dernier week-end d’octobre.
Macel a aussi ses ambassadeurs avec des cavaliers professionnels comme Geoffroy Lecomte Liévaux, cavalier originaire des Ardennes qui, après un tour quasi complet de France, est désormais installé dans la Drôme. Le Bourguignon François Giffon vient également de rejoindre le sellier forézien. Macel mise aussi sur les jeunes, avec plusieurs cavaliers poney dans son équipe, comme Agathe Gros ou Mathis Vallat du centre équestre de la Roche, important poney-club voisin du site de production de Macel. Une belle passerelle vers le futur pour le sellier, qui fête cette année son demi-siècle ! »

Jocelyne Alligier

Référence : ALLIGIER, Jocelyne. Le challenge du demi-siècle pour le fabricant de selles. L’Eperon, 2018, n° 377, p.158.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *